Je réutilise mon matériel scolaire d’une année sur l’autre = je fais des économies

20 Juil 2021

Le budget des fournitures scolaires s’élève en moyenne à 110 € pour un enfant entrant au CP, à 235 € pour un enfant rentrant en 6ème et à 218 € pour un jeune entrant en classe de seconde générale. Une charge pour un ménage !

Voici quelques conseils pour une rentrée économique et moins productrice de déchets !

  1. Faire l’inventaire des fournitures scolaires

Avant de vous lancer tête baissée dans de nouveaux achats, réalisez l’inventaire des fournitures scolaires de l’année passée de votre enfant. Qu’avez-vous en stock ? Les stylos fonctionnent-ils toujours ? Une vérification qui vous prendra 5 minutes vous évitera les doublons et donc des dépenses inutiles. Regardez aussi du côté de ses aînés et cousins et récupérez ce dont ils ne se servent plus.

  • Réutilisez les fournitures de l’année dernière

Pensez à réemployer les cahiers dont il reste les trois quarts des feuilles vierges. De plus en plus d’établissements s’inscrivent dans une démarche de développement durable et les enseignants acceptent que les élèves réutilisent les cahiers non terminés l’année précédente. Cahier de musique et matériel de dessin, pas besoin de réassortir ce matériel tous les ans. Par exemple, les feuilles de papier millimétré de la pochette exigée à l’entrée en 6ème suffiront jusqu’en 3ème.

Autres astuces :

  • raccommoder un cartable
  • retailler uniformément des crayons de couleur déjà utilisés
  • réemployer un cahier où seulement quelques pages sont écrites
  • réutiliser une colle qui n’est pas totalement vide

Pour développer la créativité de vos enfants et être tendance à la récré, leurs anciennes fournitures scolaires pourront être décorées avec des autocollants, des découpages ou des écussons à coller ou à coudre sur leurs fournitures.

Je fabrique ma lessive = 0 plastique / 0 carton

Les lessives ne sont pas un bienfait pour la planète. Vu le nombre de lessives que nous faisons chaque jour en France et dans le monde, ce sont des milliards de litres d’eau qu’il faut purifier des tonnes de détergents utilisés pour nettoyer nos textiles.
La lessive en quelques chiffres
20 millions de  lessives par jour sont faites par les ménages français, soit 7,3 milliards de lessives par an ! Nous faisons 5 lessives par semaine et par foyer et nous utilisons 26 litres de lessive liquide ou 40 kg de lessive en poudre par an. De quoi tuer l’éco-système d’un étang de 6 hectares et de 1,5 mètre de profondeur.

Un exemple de recette facile et pas chère :
Fabriquer sa lessive, c’est économique et écologique !
Les accessoires :

  • 1 grand saladier
  • 1 bonne râpe
  • Une bouteille ou un bidon
  • 1 entonnoir

Les ingrédients :

  • 50 grammes de savon de Marseille (du vrai savon de Marseille, c’est mieux !)
  • 1 litre d’eau chaude
  • Bicarbonate de soude (2 cuillères à soupe)
  • Cristaux de soude (2 cuillères à soupe)
  • Huile essentielle : choisissez un parfum qui vous plaira. La lavande est l’huile essentielle la plus utilisée pour ce type de préparation. Libre à vous de donner le parfum que vous voulez à votre lessive maison.

La préparation de la lessive :

  1. Faites chauffer l’eau.
  2. Versez-la dans le saladier.
  3. Râpez les 50 grammes de savon de Marseille. L’idée est d’obtenir des copeaux ou des paillettes de savon. Plus il est râpé fin, plus le savon se dissout facilement.
  4. Versez le savon dans l’eau chaude et mélangez à la cuillère. Il est important que le savon de Marseille soit complètement dissout dans l’eau, sinon votre lessive sera faite de petits morceaux.
  5. Ajoutez ensuite le bicarbonate de soude et remuez à la cuillère jusqu’à dilution.
  6. Ajoutez les cristaux de soude et mélangez.
  7. Enfin, une fois l’ensemble bien liquide et homogène, ajoute l’huile essentielle. Une dizaine de gouttes suffiront.
  8. Il ne vous reste plus qu’à laisser refroidir et à mettre votre lessive maison en bidon ou en bouteille.

J’utilise mes tontes de jardin pour faire du paillage

La tonte de pelouse, c’est de la nourriture pour le sol. Alors, fini les allers-retours à la déchetterie !
Je tonds, je paille
Très utile pour les plantes d’ornement comme au potager et au verger, le paillage de plantes avec la tonte de votre pelouse freine la repousse des mauvaises herbes et apporte de l’azote à la plante en se décomposant.
Pailler permet également un étalement de la tonte: ainsi, l’étalement permettra un séchage rapide qui évitera les mauvaises odeurs.
Le paillage au pied des plantes freine l’évaporation : le sol conserve plus longtemps son humidité. Vous limitez ainsi les arrosages.

Pailler avec de la tonte fraîche
Récupérer la tonte fraîche dans le bac de ramassage de la tondeuse.
Etendre la tonte sur 1 à 2 cm d’épaisseur maximum pour qu’elle puisse s’aérer, éviter ainsi la fermentation et favoriser son séchage.
Renouveler l’opération régulièrement.

Pailler avec de la tonte sèche
Tondre sans le bac de ramassage : la tonte va sécher à l’air libre.
Une fois ratissée, étendre la tonte séchée au pied des plantes sur une épaisseur de 15 à 20 cm.

Je tonds en mode « mulching »
Le mulching est une technique de tonte sans ramassage de l’herbe. La tondeuse mulcheuse coupe l’herbe tondue en infimes parties qui sont redéposées sur la pelouse.
L’herbe hachée se comporte comme un paillis protecteur contre la sécheresse et s’avère un excellent engrais naturel gratuit !
Votre tondeuse ne fait pas de mulching ? Vous pouvez équiper votre tondeuse d’un kit mulching. Pour cela, rendez-vous dans votre magasin de bricolage !

Acheter ses produits en vrac, c’est simple et écolo !

Vrac, mode d’emploi !
Pourquoi acheter en vrac ?
Le vrac nous permet de raisonner nos achats et de préférer le local, le sain et le nutritif.
– Pas d’achat compulsif lié au marketing
– Choix approprié des quantités souhaitées
– Pas de produits emballés = pas de produits transformés
Acheter en vrac : un vrai jeu d’enfants !
1) Préparer les contenants (sacs, bocaux)
2) Les tarer
3) Les remplir avec la pelle ou la pince pour les gâteaux
4) Peser
5) Chercher le numéro
6) Coller l’étiquette
Comment acheter en vrac, quels contenants ?
Les ingrédients doivent être stockés dans des boîtes propres, bien hermétiques et limiter les quantités achetées pour ne pas les conserver trop longtemps.
Les contenants utilisés pour le vrac :

  • Bocaux de différentes tailles : des pots à confiture jusqu’aux bocaux hermétiques scellés avec du caoutchouc.
  • Sacs en tissu de différentes tailles qui se ferment avec des liens (à acheter dans les épiceries vrac ou à fabriquer soi-même… surtout quand on est couturière !)
  • Sacs en papier réutilisables
  • BeeWrap : ce sont des tissus enduits à la cire qui prennent la forme du contenu ou du contenant (à acheter ou à fabriquer). Ils sont lavables et permettent de remplacer l’utilisation du papier aluminium et papier sulfurisé.
    Astuce : coller des étiquettes sur vos bocaux en mettant la date d’achat et les temps de cuisson préconisés, l’origine des produits…