J’opte pour des essuie-tout réutilisables = 0 déchet

10 Sep 2021

C’est un réflexe, il est temps de passer à la réflexion : Les Français utilisent en moyenne 3 rouleaux de papier essuie-tout jetable par semaine.

A raison de 1 € le rouleau, ce sont presque 200 € par an qui partent à la poubelle !

Il existe pourtant des alternatives simples, faciles, économiques et écologiques…

  • Le Papier essuie-tout lavable. Pour cela plusieurs options : le coudre soi-même (il existe des tutos sur internet) ou l’acheter pour une trentaine d’euros.
  • Une simple éponge. Dans ce cas-là, prévoyez un code couleur, avec une éponge/couleur pour chaque pièce ou chaque utilisation (vaisselle, pipi du chat, salle de bain, cuisine, table…). Encore une fois, évitez d’acheter les éponges jetables mais plutôt d’en prendre une lavable.
  • Enfin, un simple torchon fait très souvent l’affaire !

Je privilégie les produits conditionnés en verre = je préserve les ressources

Le verre est un matériau sain et une réponse idéale aux exigences d’emballage de l’industrie agro-alimentaire. C’est LE matériau écologique par excellence. On vous dit pourquoi !

Le verre, un matériau naturel
– composé de minéraux naturels (sable, calcaire et carbonate de soude)
– assure la conservation alimentaire grâce à sa neutralité et sa stabilité
– inerte et inaltérable
– résiste aux attaques des agents atmosphériques ou chimiques

Le verre, un matériau sûr
– pur, imperméable et non
-réactif
– assure une meilleure conservation des vitamines naturelles et des minéraux des aliments et des boissons
– ne contient pas, contrairement au plastique, de Bisphénol A, un composé chimique potentiellement nocif pour le corps humain
– facile à nettoyer, à stériliser et à réutiliser
– ne prend pas d’odeur et ne se tâche pas

Le verre, un matériau neutre
– préserve les saveurs
– permet d’apprécier pleinement le goût authentique des aliments

Le verre, un matériau écologique
– seul matériau d’emballage recyclable à 100% et à l’infini
– une bouteille usagée permet la fabrication d’une bouteille neuve sans perte de qualité ni de quantité, et ce cycle peut se reproduire à l’infini

Le verre, un matériau noble
– on peut le conserver, le réutiliser, le collectionner et l’exposer
– permet, par sa transparence, le contrôle visuel de son contenu