Stationnement

Actuellement, des véhicules sont stationnés toute la journée au centre-ville (pour le covoiturage, les transports en commun,…) sans nécessité absolue d’utiliser les places du centre-ville.

Conséquences :

  • les usager(es) des commerces, lieux publics, médecins… du centre peinent à trouver une place.
  • les piéton(nes) sont de plus en plus contraints de slalomer entre les véhicules garés de manière anarchiques sur les trottoirs

Aussi, nous vous rappelons ci-dessous les stationnements possibles :

  • Place de Verdun
  • Place Uettingen
  • Place de l’Europe (aire de camping-car)


Bien stationner, c’est savoir utiliser toutes les possibilités offertes par la ville, mais c’est aussi savoir respecter les emplacements réservés, et éviter le parking « sauvage » ainsi que les voitures « ventouses » .

Lorsque je circule dans la « zone 30 », je veille à contrôler ma vitesse, et je sais que les piétons sont systématiquement prioritaires, même en dehors des passages protégés.

50 km/h en ville c’est déjà beaucoup surtout si un enfant traverse brusquement !

Quand je suis automobiliste, je n’oublie pas que, quand je suis piéton, j’apprécie que l’on me laisse passer et je respecte les passages piétons.

Quand je suis piéton, je ne traverse pas n’importe où et n’importe comment. Je regarde toujours des deux côtés avant de traverser.

Les places réservées aux personnes handicapées ainsi qu’aux grands invalides civils et de guerre sont faites pour leurs faciliter la vie : je les respecte et je n’y gare pas mon véhicule.

Je ne me gare pas devant les portes cochères ou les sorties de garage.

Le stationnement y est interdit et je les laisse libres.

Par sécurité pour moi et pour les autres, je ne stationne pas aux endroits dangereux, comme les passages piétons ou les virages.

Lorsque je n’ai que 500 mètres à faire et que je suis alerte, je préfère marcher ou prendre mon vélo plutôt que ma voiture.

Certaines rues sont équipées de piste cyclable sur les trottoirs. Dans ce cas, et seulement dans ce cas, je peux circuler à vélo sur le trottoir. Dans toutes les autres rues, seuls les enfants jusque 8 ans peuvent rouler sur les trottoirs, en respectant bien évidemment les piétons qui sont prioritaires.

eget sit libero Nullam Aliquam sed Donec ut tempus Aenean risus adipiscing